• La cité U la plus grande d'Europe, celle d'Antony, située dans les Hauts de Seine, est en train d'être démolite par le gouvernement bâtiments par bâtiments...

    Afin de rallier un maximum de soutiens, l'UNEF a lancé un appel signé par de nombreux membres de la communauté universitaire et personnalités, à signer ici : http://www.unef.fr/delia-CMS/une/article_id-2788/topic_id-160/signez-l-appel-pour-sauver-le-cite-u-d-antony.html

    Les étudiants d'Antony comptent sur vous !!!


  • Le blog sera actualisé une fois par semaine, le week-end, pendant les vacances, et reprendra à la rentrée un rythme quotidien...

    Le blog des mauvaises herbes en rythme hebdomadaire pendant les vacances



  • Les jurys se tiendront du 6 au 8 juillet: les résultats des examens seront affichés dans les UFR à l'issue de ces réunions, dès le 9 juillet. Les élus de Littérature française et comparée ont obtenu qu'une journée soit dédiée à la consultation de copies des étudiants de Licence. Celles-ci seront disponibles le jeudi 9 juillet de 11h à midi au secrétariat de l'UFR au centre Malesherbes pour les L1 et L2. Pour les L3 c'est la bibliothèque ASCOLI le même jour entre 14h et 15h. Les étudiants de Langues anciennes peuvent également consulter leurs copies au secrétariat de l'UFR de Latin, en Sorbonne le jeudi 9 juillet. Les résultats seront mis en ligne à partir du 16 juillet dans votre espace personnalisé sur le Portail étudiant de l'université.

     

    En cas de litiges, n'oubliez pas que vous pouvez vous tourner vers la Commission Centrale de Suivi et de Médiation. Vous pouvez envoyer vos recours à: examensparis4@gmail.com 
    Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir. Ce sont vos messages qui permettront que les recours aboutissent.
    Précisons bien que l'envoi d'un recours ne peut vous mettre en danger en aucune façon. C'est un enseignant et un étudiant mobilisés qui font tout remonter vers la Commission Centrale, anonymement.


    Source : http://www.ageps.free.fr/


  • Regroupant les universités de Paris 2, Paris IV et Paris 6, ce projet de PRES parisien couvrira à lui seul l’ensemble du champ académique : des sciences "dures" - l’UPMC - aux sciences humaines - Paris-Sorbonne - en passant par le droit, l’économie et les sciences politiques - Panthéon-Assas. Parfaitement complémentaires, ces universités ont décidé de s’unir pour reformer l’ancienne grande université parisienne, ce que traduit sans ambages le choix du nom qui scelle cette alliance : La Sorbonne.

    Pour plus d'infos la suite avec notamment un entretien avec M. Molinié :

    http://newsletter.paris-sorbonne.fr/spip.php?article1743


  • Cette commission se réunit maintenant depuis plusieurs semaines, et elle a traité les problèmes souvent au cas par cas. De nombreux problèmes nous ont été transmis, et Didier Alexandre, directeur de l'UFR de littérature française et comparée, président de la commission, s'est chargé parfois lui-même de contacter les enseignants. Il semble qu’un grand nombre de problèmes ont pu être réglés par ce biais.

    La commission s'est réunie de nouveau aujourd'hui. Il en ressort que d'un  point de vue global, les choses se passent plutôt bien. Peu de problèmes nous ont été remontés cette semaine. Même en LEA, où des tensions fortes existaient, les examens se sont bien passés y compris en droit et en économie, où des problèmes étaient pourtant attendus.

    L'UFR qui pose le plus de souci est l'UFR d'Histoire. Une liste d'au moins 7 enseignants (sans surprise) revient régulièrement. Certains refusent de prendre en compte les dispositions de la commission de suivi et la motion des trois conseils du 19 mai 2009. La direction de l'UFR n’a pas véritablement traité les problèmes.

    Maxime Lonlas a tapé du poing sur la table en expliquant à quel point il était compliqué pour les étudiants de passer des examens dans ces conditions, avec des enseignants qui ne respectent pas les règles issues de la réunion des trois conseils. Il a demandé la neutralisation de certaines épreuves, et le remplacement du président de jury de L3, à savoir M. Pfirsch. Cette question est à l’étude.

    La commission est tout à fait consciente du problème en Histoire, notamment au niveau des contemporanéistes, mais a jugé qu’il était préférable de ne pas agir en amont, afin d'éviter que les tensions n’augmentent. Cela se ferait évidemment au détriment des étudiants qui seraient les premières victimes des crispations. En conséquence, il est très fortement conseillé aux étudiants de suivre les épreuves comme elles sont prévues, et de faire remonter par la suite leurs recours à la commission. Il sera alors possible d'agir bien plus efficacement.

    IL EST CRUCIAL QUE TOUS LES ÉTUDIANTS S’ESTIMANT VICTIMES DE  PRATIQUES SORTANT DU CADRE DÉFINI PAR LES TROIS CONSEILS FASSENT REMONTER LEURS RECOURS À LA COMMISSION. Nous en aurons matériellement besoin pour agir. Ces recours peuvent se faire individuellement ou  collectivement par TD ou CM.

    Pour la remontée des doléances, nous vous proposons de tout centraliser au mail suivant:

    examensparis4@gmail.com

    Nous ferons scrupuleusement tout remonter en commission centrale, permettant ainsi que les recours puissent aboutir, que ce soit avant ou après les jurys. La commission a dans son ensemble réaffirmé qu'une fois les cas constatés et les doléances remontées, elle pourrait légitimement agir, et qu'elle ferait son travail. Soyez sûr en tout cas que nous ne lâcherons pas  le morceau.

    Bon courage à tous,

    Yves Figuereido (enseignant mobilisé)
    Maxime Lonlas (étudiant mobilisé, Vice-président étudiant)





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique